De nos jours, les enfants et adolescents sont non seulement confrontés aux défis de la circulation, mais de plus en plus aussi à différentes formes de criminalité. Notre enseignement dans les écoles ne thématise donc pas seulement la prévention routière, mais sensibilise aussi à d’autres thèmes tels que les médias numériques ou la violence.

Lorsque je repense à ma scolarité, je me souviens comme si c’était hier du policier qui venait dans notre classe. Chaque année, il nous montrait comment nous comporter le long de la route en nous rappelant de toujours porter notre triangle orange sur le chemin de l’école. Les mots «attendre, regarder, écouter, traverser» sont gravés dans ma mémoire et la règle que j’ai reçue avec les signaux routiers a gardé sa place dans le tiroir de mon bureau. Je n’oublierai jamais non plus la remise solennelle de la médaille après avoir réussi le test cycliste.

L’éducation routière: élément central, hier comme aujourd’hui

Le triangle réfléchissant est certes plus jaune qu’orange aujourd’hui, mais, trente ans après ma scolarité, l’éducation routière est toujours un élément central du travail de prévention dans les écoles. Nos instructrices et instructeurs de circulation montrent aux élèves, de l’école enfantine (1H et 2H) à la 7H, comment se déplacer en sécurité et conformément aux règles de la circulation, à pied, en engins assimilés à des véhicules (trottinettes à deux ou trois roues, etc.) et à vélo.

Nouveaux thèmes en point de mire de l’enseignement policier de prévention

Contrairement à moi, mes enfants garderont un souvenir du «policier de classe» qui va au-delà du simple moniteur de circulation. Ces dernières années, outre la circulation routière, de nouveaux thèmes de prévention routière et contre la criminalité sont devenus un point de mire de notre travail. Aujourd’hui, les enfants et les adolescents sont de plus en plus confrontés à des défis dans le domaine de la cybercriminalité, ou à des incidents violents dans l’environnement scolaire, voire durant leurs loisirs. Ce qui explique qu’aujourd’hui, notre enseignement en matière de prévention sensibilise les enfants et les adolescents à des thèmes tels que le cybermobbing, mais aussi la consommation de substances addictives et la capacité de conduire.

Développement de l’offre de prévention dans les écoles

Jusqu’à présent, les modules de prévention contre la criminalité n’étaient proposés aux écoles du canton de Berne que sur demande ou suite à des incidents. Cette situation va changer. La Police cantonale bernoise développe son enseignement dans toutes les écoles du canton de Berne.

Enseignement de prévention de la Police cantonale bernoise à partir de l’année scolaire 2021/22

Vous trouverez de plus amples informations sur le contenu de l’enseignement policier de prévention ainsi que des astuces sur les différents thèmes pour les parents/personnes chargées de l’éducation sur notre site Internet.
Niveau Thème
École enfantine (1H et 2H) Premiers pas dans la circulation routière
3H En chemin à pied ou sur des roulettes
4H En chemin sur des roulettes et à vélo
5H En chemin à vélo
6H En chemin à vélo et l’«angle mort»
7H En chemin à vélo et test cycliste («examen de vélo»)
8H Médias numériques: sur le Net en toute sécurité!
9H Violence à l’école et durant les loisirs
10H L’addiction et la capacité de conduire
11H Accident de circulation – causes et comportement

Sur le Net en toute sécurité

Dès les vacances d’automne de l’année scolaire 2021/22, nous proposons le nouveau module «sur le Net en toute sécurité» à toutes les classes de 8e HarmoS. Ce module se consacre aux thèmes du droit sur Internet, le fait de se mettre en scène et le cybermobbing. La Police cantonale bernoise est actuellement la seule institution dans le canton de Berne qui est en mesure d’atteindre tous les élèves au sujet de cette thématique.

Je suis convaincu que les enfants d’aujourd’hui se rappelleront longtemps du «policier de classe». Outre les mots «attendre, regarder, écouter, traverser» de l’éducation routière, ils se souviendront peut-être aussi de l’«application cellules grises» – l’application imaginaire la plus importante lorsqu’on utilise des médias numériques.