Nous sommes très intéressés à une discussion ouverte, qui peut, avec la bienséance et le respect requis, aussi volontiers être émotionnelle et critique. Notre blog vit de cela. Mais il y a malgré tout des limites et nous ne les considérons pas comme dépassées que lorsque des commentaires violent le droit en vigueur.

Dans le sens d’une culture de discussion constructive, nous nous réservons donc le droit de modifier ou de supprimer des commentaires. Nous modifions ou supprimons exclusivement les commentaires dont nous estimons qu’ils contreviennent aux présentes règles de commentaires. Dans ces cas, nous signalons au moins une fois par liste de commentaires que nous avons traité l’un ou l’autre commentaire. Cela arrive notamment dans les cas suivant:

1. Abus de la fonction de commentaire en tant que surface publicitaire pour des pages web ou des services (spamming)

2. Offre à titre commercial ou privé de marchandises ou de prestations de service et placement publicitaire de ses propres offres sous forme de liens

3. Campagnes électorales et d’affichage en tout genre, appels aux campagnes, aux manifestations de toute direction politique

4. Infractions au droit ou contenus contraires aux mœurs, d’ordre raciste, contre l’honneur ou discriminatoires, violations des droits d’autrui

5. Citations sans indication de la source respectivement de l’auteur

6. Contributions sans lien avec l’article ou la discussion qui en découle

7. Contribution et commentaires provenant d’autres forums et blogs

8. Publications d’adresses, d’adresses e-mail et de numéros de téléphone

9. Publication de correspondance privée (lettres, e-mails et analogues)

10. Appels à des dons

11. Participation simultanée à la discussion avec plusieurs noms d’utilisateurs (ou personnes virtuelles)

Mis à part les cas cités, nous ne supprimons pas de commentaires ultérieurement. Des exceptions sont faites seulement dans des cas concrets et de désavantages directs importants pour la rédactrice ou le rédacteur ou pour des tiers. En envoyant le commentaire, les rédacteurs sont responsables de leurs propres mots et donnent à la police cantonale bernoise, en tant qu’éditrice, un droit illimité de publication de ce qui a été rédigé.

Nous n’échangeons aucune correspondance concernant les commentaires publiés. Des exceptions ne sont faites que dans des cas concrets prouvés et de désavantages directs importants pour la rédactrice, le rédacteur ou des tiers.