Que ce soit en vélo électrique, en voiture ou à pied, vous montrer en usagère et usager prévoyant et coopératif, assure votre sécurité.

Se déplacer de manière sûre signifie anticiper. Quiconque sait lire le trafic et coopère avec les autres usagers de la route, réduit le risque d’accident pour lui-même et pour autrui.

Anticiper durant ses déplacements signifie aiguiser sciemment son sens du trafic: attention accrue, bonne visibilité et comportement adapté sont alors requis. Quiconque adopte une conduite prévoyante et défensive, s’épargne du stress dans la circulation.

Il n’appartient qu’à vous de rester zen! En effet, la précipitation est ici votre pire ennemie. Elle vous incite à adopter une vitesse qui n’est adaptée ni à la situation routière ni aux conditions de visibilité ou météorologiques. Partez à temps pour votre prochain rendez-vous et suivez les conseils suivants pour arriver à bon port:

  • Le contact visuel crée de la clarté et évite les malentendus. Une signalisation supplémentaire soutient l’intention (ne pas faire de signes aux enfants).
  • Réduire sa vitesse avant un croisement, un giratoire ou un tronçon peu distinct afin de se créer ainsi une marge de sécurité.
  • Maintenir une distance suffisante, que ce soit en colonne ou en dépassant piétons ou cyclistes.
  • Redoubler d’attention en présence d’enfants ou de personnes âgées.
  • Adopter une conduite défensive et donc économe en énergie.
  • Suivre les règles de circulation.

Se montrer coopératif est un élément important pour une cohabitation routière sûre. Davantage de prévenance entre les différents usagers et usagères de la route permettrait d’éviter de nombreux accidents ou risques de collision.

Réfléchissez à votre propre comportement avant de montrer l’autre du doigt. Ne commettez-vous jamais d’erreur? Cherchez-vous à prendre part à la circulation consciemment, que ce soit à pied, à vélo (électrique ou non) ou en voiture? Alors tenez-vous en aux règles suivantes:

  • Ne pas forcer la priorité et parfois renoncer sciemment à la priorité pour ne pas risquer votre sécurité et celle d’autrui.
  • «S’arrêter, regarder, écouter, marcher»: même si vous avez la priorité sur un passage piétons, ne traversez une route que si vous êtes sûrs que les autres usagers vous accordent vraiment la priorité.
  • Ne dépasser une colonne de véhicules arrêtés par la droite, que s’il y a suffisamment de place et à vitesse réduite.
  • Laisser les autres facilement s’intercaler dans la colonne lorsque le trafic avance en accordéon.
  • Faciliter si possible la traversée de la chaussée aux piétons en ralentissant et en freinant, notamment dans les zones à 30 km/h qui ne comportent pas de passage piétons (art. 33, al.1 LCR).
  • Observer la vitesse maximale (20 km/h) dans une zone de rencontre, même en vélo électrique: il peut être utile ici de désactiver l’assistance au pédalage.
  • Respect mutuel sur les voies communes aux vélos et aux piétons.