Gajus et moi sommes devenus une équipe soudée. Un élément essentiel qui a permis à Gajus de réussir les tests pour jeunes chiens. Je crois que nous sommes sur le bon chemin.

Gajus vient de passer le cap des un an et ses progrès sont nettement visibles. C’est un réel plaisir de travailler avec lui. Depuis le début, Gajus a toujours tout fait pour moi et a compris que je ferais naturellement la même chose pour lui. Nous sommes devenus une équipe soudée, qu’il s’agisse de l’entraînement ou lorsque nous allons nous balader durant notre temps libre.

Il y a des bons et des mauvais jours

Pendant l’entraînement, Gajus montre toujours beaucoup d’entrain et il aime apprendre. Il a beaucoup de plaisir à effectuer les exercices. Naturellement, Gajus connaît aussi des mauvais jours, comme tous les chiens, mais on ne peut pas lui en vouloir longtemps.

Nous progressons toujours plus dans les exercices de défense. Il faut maintenant que Gajus apprenne à mordre les manches de l’homme d’assistance plutôt que le coussin de mordant. Je peux d’ores et déjà envoyer Gajus dans un bâtiment pour qu’il cherche un agresseur joué par un policier. Il est désireux d’apprendre dans tous les exercices et fait son travail avec plaisir et de façon intelligente.

La formation dans un bâtiment

Comment fait-on pour apprendre à nos chiens à chercher quelqu’un dans un bâtiment? La majeure partie du travail est de développer les capacités dans ce qu’on appelle le travail de milieu.

Nous utilisons la technique du jeu pour que le chien s’habitue aux différents types de sol et qu’il puisse courir sur différents types de sols sans avoir peur. Nous avons à disposition une piste de décombres comme terrain d’entraînement. Elle est composée de blocs de béton empilés les uns sur les autres ou encastrés. Nous cachons des jouets dans les décombres que le chien doit ensuite aller chercher. Cette méthode permet de familiariser l’animal grâce au jeu avec les différents milieux.

Le sens et le but est que le chien fouille rapidement et attentivement un bâtiment ou un terrain. Les chiens sont beaucoup plus efficaces que nous autres êtres humains pour cette tâche. Un homme a environ cinq millions de cellules olfactives alors qu’un berger allemand en possède 220 millions.

Première épreuve de vérité: le test pour jeunes chiens

Nous avons effectué le test pour les jeunes chiens au mois de novembre. Le but de celui-ci était de déterminer le niveau de formation du jeune animal et d’observer comment le conducteur travaille en équipe avec son chien. En novembre 2019 aura lieu l’important test de la Fédération Suisse des Conducteurs de Chiens de Police (FSCCP).

Nous avons été inspectés dans six domaines différents:

  • Piste: chercher et suivre une piste tracée par blessures du sol et comprenant deux objets que Gajus doit désigner.
  • Obéissance: notamment marcher au pied et porter le chien par-dessus un obstacle.
  • Recherche en bordure de chemin/quête d’objets: rechercher et désigner deux objets depuis une ligne de base de 30 pas.
  • Bâtiment: le chien doit localiser puis désigner en aboyant un malfaiteur dans un bâtiment.
  • Service de patrouille: pendant le service de patrouille, le chien va être envoyé depuis une ligne de base dans le terrain à fouiller. Un malfaiteur se tient tranquille dans une cage. Le chien doit le désigner en aboyant puis empêcher sa fuite en le mordant.
  • Travail de défense: Le chien doit mordre différentes parties du corps (bras et jambes) et doit relâcher la prise sur ordre. La façon de mordre est également évaluée.

Le travail du conducteur de chien est également évalué dans les différents domaines. Le but des tests pour jeunes chiens n’est pas de faire échouer quelqu’un, mais plutôt d’indiquer les lacunes où il reste encore du travail à faire. Même si les experts ont jugé que nous avions passé l’ensemble des tests, Gajus et moi avons encore des choses à améliorer. Ce premier succès en tant qu’équipe est vraiment réjouissant.

Ce que les gens me demandent toujours…

On m’a déjà demandé plusieurs fois comment mon entourage réagit à mon rôle de conducteur de chien et à l’éducation canine. La plupart me disent qu’ils aimeraient passer le plus vite possible à la maison pour que le chien puisse mémoriser leur odeur et qu’ils puissent revenir sans se faire attaquer. C’est bien évidemment une blague.

La plupart des gens montrent beaucoup de respect et trouvent que c’est super d’avoir pris une telle mission. Quand les gens me voient en balade avec le chien, ils sont souvent très prudents. Ils ont l’impression qu’un chien de police va les mordre s’ils s’approchent trop près de lui. Ce n’est naturellement pas le cas.

Le chien apprend à mordre de façon ludique et c’est aussi par le jeu que le lien avec l’ordre sera ensuite établit. Il ne faudrait jamais toucher un chien de police (et ceci vaut pour tous les chiens) sans demander l’autorisation à son conducteur. Les chiens sont comme les êtres humains, ils ne réagissent pas tous de la même manière.

Pour davantage d’informations sur les chiens de police, n’hésitez pas à lire les six choses que vous devriez savoir sur les chiens de police.