Nos collaborateurs à quatre pattes suscitent beaucoup d’intérêt – à juste titre. Nous ne souhaitons pas renoncer à nos «super truffes» et à nos chiens de défense qui facilitent notre travail grâce à leurs capacités. Ici, nous répondons à six questions fréquentes relatives aux chiens de police.

Nos chiens de police sont à l’origine de nombreuses histoires à succès. Ce succès est le fruit d’une formation solide, de beaucoup de travail ludique et d’entraînement d’endurance.

En tant que responsable du domaine spécialisé Chiens de police, je reçois de nombreuses demandes relatives à nos chiens. Nous essayons toujours d’y répondre dans le cadre de nos possibilités. Malheureusement, nous ne pouvons pas toujours réaliser tous les souhaits. Ci-dessous, nous répondons volontiers à six questions particulièrement fréquentes sur nos chiens de police.

1. Comment devenir conductrice ou conducteur de chien de police?

Une fois l’école de police terminée, on doit travailler au moins deux ans en tant que policière ou policier. Bien évidemment, l’intérêt pour les chiens est une condition sine qua non. De plus, il faut aimer les animaux en général, faire preuve d’endurance, être en bonne forme physique, travailler de manière précise et avoir un grand sens du devoir, ce qui est déjà exigé de nos policières et policiers.

Pour devenir conducteur de chien de police, les policières et policiers doivent passer un test d’aptitude composé d’un entretien, d’un examen écrit et d’un test d’engagement pratique. Après cette procédure, les collaboratrices et collaborateurs répondant aux exigences sont ensuite sélectionnés et peuvent former et conduire un chien de police.

2. Puis-je acheter un chien de police?

Non. Nos chiens appartiennent à la police et sont achetés par le domaine spécialisé Chiens de police. La police reste propriétaire du chien, le conducteur de chien en est le détenteur.

3. Le conducteur de chien de police peut-il prendre son chien à la maison après le travail?

Oui. Après le travail, tous les chiens de police vivent chez leur maître respectif et sont intégrés dans sa vie de famille.

4. Un chien de recherche de stupéfiants est-il rendu dépendant des drogues?

Bien sûr que non. Le contact avec des drogues pourrait être mortel pour le chien et le bien-être de nos chiens de police nous tient à cœur. Pour former un chien de recherche de stupéfiants, il est conditionné sur l’odeur des stupéfiants, ce qui peut être atteint de différentes manières. Des drogues peuvent par exemple être mises dans le jouet du chien pour qu’il en prenne l’odeur. Le chien recherche en principe son jouet que le moniteur a caché. Il doit s’attendre à recevoir son jouet en tant que récompense lorsqu’il «désigne» des stupéfiants. C’est pourquoi, on apprend au chien en jouant qu’il doit se mettre dans une position (assis, couché ou debout) lorsqu’il sent la substance cachée dans le jouet. Dès que le chien s’est mis dans la position correspondante, on lui lance son jouet et l’on joue intensément avec. C’est ainsi que le chien apprend le comportement que l’on attend de lui.

5. Combien de temps dure la formation d’un chien de police?

La formation d’un chien de police dure environ deux ans. Durant cette période, le chien apprend à suivre des pistes, chercher et détecter des personnes dans des bâtiments ou dans la forêt, retrouver des objets tels qu’outils ou butin de cambriolage dans le terrain. Le chien de défense doit également apprendre à mordre dans des situations dangereuses.

Vous en apprendrez bientôt davantage sur la formation du chien de défense dans notre série «du chiot au chien de police» qui sera bientôt en ligne sur ce blog.

6. Qu’advient-il des chiens de police lorsqu’ils sont vieux?

Lorsqu’un chien de police n’est plus opérationnel en raison de son âge, il profite de sa retraite bien méritée et reste auprès du conducteur de chien et de sa famille. Nos chiens vivent en moyenne durant 10 à 13 ans.