Les appels sont importants mais la police n’est pas toujours le bon interlocuteur. Que vous pensiez directement à nous lorsque vous avez un problème est une bonne chose. Toutefois, il arrive que nous recevions des demandes par erreur pour lesquelles nous ne pouvons apporter aucune aide.

Dans mes articles précédents, je vous ai présenté le quotidien et les défis des centrales d’engagement. Bien sûr que nous faisons tout notre possible dans chaque situation, c’est notre métier. Toutefois, nos possibilités ne répondent parfois pas, voire pas du tout, aux attentes des personnes qui appellent.

Les conflits de droit privé relèvent effectivement du privé

Une voiture inconnue est stationnée sur votre place de parc privée? C’est agaçant, je vous comprends bien. Malheureusement, dans ce cas concret, nous ne vous sommes d’aucune aide. Les véhicules stationnés sur des places privées ne peuvent, en règle générale, pas être remorquées par la police. Le propriétaire de la place de parc ou la gérance peut demander le remorquage et doit, dans une première phase, prendre les frais à sa charge. Ces frais peuvent ensuite être imputés au détenteur du véhicule par la voie du droit privé.

Vous pouvez envoyer un SMS de demande de renseignements sur le détenteur du véhicule. Envoyer le numéro de la plaque d’immatriculation (p. ex. BE00000) au numéro 939 et attendez la réponse. Si les données du détenteur ne sont pas bloquées, vous recevrez les informations souhaitées. Vous trouverez davantage d’informations sur les frais et les renseignements sur les détenteurs sur le site de l’Office de la circulation routière et de la navigation du canton de Berne. Si les données sont bloquées – et que vous ne recevez donc pas de renseignements – nous ne pouvons vous aider car nous ne sommes pas non plus habilités à vous fournir ces données.

Une dénonciation ne peut pas être déposée par téléphone

Nous ne pouvons enregistrer de dénonciation uniquement sur la base de vos déclarations par téléphone. Par exemple, vous nous dites qu’un automobiliste vient de vous dépasser par la droite. En tant que témoin, vous pouvez, en principe, faire une dénonciation, mais pour ce faire, vous devez vous rendre dans un corps de garde, de façon à ce que vos déclarations puissent être saisies personnellement et par écrit.

Imaginez-vous que vous vous disputiez avec une personne. De mauvaise humeur, cette personne décide d’appeler la centrale d’engagement et déclare que vous avez commis une infraction. Trouveriez-vous juste que nous enregistrions la dénonciation sans examiner la situation plus avant?

Nous ignorons où se trouve le voleur de téléphone portable

Une erreur fréquente est celle de croire que nous pouvons localiser un téléphone portable en appuyant sur un simple bouton. Cela serait certes pratique mais n’est malheureusement pas possible. Certains fabricants vous permettent de localiser votre téléphone portable par le biais d’un autre appareil, par exemple un ordinateur, dans la mesure où cette fonction est activée et que votre portable est allumé. Vous trouvez ici un aperçu des possibilités pour plusieurs marques et systèmes d’exploitation (en allemand seulement).

Et ce qui peut arriver d’autre…

  • Nous aussi, nous sommes tenus de respecter la protection des données et ne pouvons ou ne devons pas répondre simplement à toutes les questions et fournir des renseignements.
  • La police n’est pas un service de taxi lorsque vous êtes en soirée et qu’il n’y a plus de bus ou de train.
  • Les coordinateurs d’engagement ne sont pas compétents pour donner l’heure ou les prévisions météorologiques. Il est important que notre ligne soit disponible pour les urgences.

Vous pensez que ces exemples sortent de l’imaginaire? Croyez-moi, ces exemples sont tirés du quotidien réel de la centrale d’urgence. Dans ce contexte aussi, la seule limite est, comme souvent, l’imagination.

Autres articles sur le thème des centrales d’engagement:

1re partie: centrales d’engagement: bien plus qu’une simple voix au téléphone
2e partie: Quelles mesures immédiates sont engagées par la centrale d’engagement régionale en cas d’urgence?
3e partie: Histoire de la centrale d’engagement: lorsque nous devons être partout en même temps
4e partie: Quand appeler les urgences – et lesquelles