À quelle occasion le drapeau du corps de la Police cantonale bernoise est-il utilisé et pourquoi toutes les personnes qui le touchent portent un gant?

Le drapeau du corps de la Police cantonale bernoise se base sur le drapeau de guerre de l’«Ancien Régime» de Berne avant Napoléon.

Le drapeau était en usage en 1502 déjà. Dès 1804, il devient le drapeau d’ordonnance de l’armée bernoise. Cette même année, à Berne, d’anciens soldats et d’anciens mercenaires sont engagés: les premiers gendarmes. Il s’agit des précurseurs des policières et policiers d’aujourd’hui. Une année plus tard, le corps de gendarmes est fondé. A l’époque, le drapeau flammé est devenu l’emblème du corps des gendarmes. Et il est, de nos jours encore, le drapeau de notre corps de police.

Le drapeau à l’ours bernois bien connu a été introduit après la triste défaite contre les troupes napoléoniennes, en 1798. Certaines formations de l’armée territoriale ont continué d’utiliser le drapeau flammé comme drapeau militaire jusqu’en 1865 environ, lorsqu’il a été remplacé dans cette fonction par le drapeau portant la croix suisse.

Le drapeau du corps de police en engagement

Notre drapeau du corps de police est présenté lors de nombreux événements officiels, selon les souhaits du commandement de la police. A l’instar de la Garde d’honneur, la fanfare et la section montée, il assume également la tâche importante de représenter la Police cantonale bernoise vers l’extérieur. Et le drapeau du corps de police accompagne aussi nos policières et policiers tout au long de leur carrière. Il les accueille dans le corps de police lors de l’assermentation et célèbre leur départ à la retraite. Parfois, il accompagne aussi des événements tristes: lorsque les survivants d’un membre actif du corps de police le souhaitent, il prend congé dans le cadre des obsèques.

La petite sœur du drapeau du corps de police

Le drapeau du corps de police est porté par un porte-drapeau ou son remplaçant. Il y a également deux gardes de drapeau. Ces personnes sont recrutées dans la Garde d’honneur, et doivent être habituées à rester longtemps debout en place. La patience et l’immobilité, des qualités très utiles pour exercer cette fonction.

Tout comme le porte-drapeau, le drapeau en soi a lui aussi un remplaçant. Cet étendard est bien plus petit et est engagé, entre autres, avec le groupe de marche de la Police cantonale bernoise, par exemple lors de la marche internationale de quatre jours à Nimègue, aux Pays-Bas.

Attention, gants obligatoires!

Vous vous êtes peut-être déjà posé la question de savoir pourquoi les policières et les policiers touchaient le drapeau avec une main gantée au moment du serment ou de la promesse solennelle. La raison est simple: nos drapeaux sont en soie et donc délicats. Afin de les protéger au maximum de la sueur et de la saleté, chaque personne doit revêtir un gant avant de toucher le drapeau.