Même si la plupart d’entre nous avons déjà entendu parler de l’angle mort, au quotidien, peu de gens ont conscience de tous les endroits d’où ils sont invisibles, par exemple pour un chauffeur de camion.

La personne qui circule sur la route doit toujours avoir les alentours à l’œil et veiller à sa sécurité. Mais parfois, c’est plus facile à dire qu’à faire. Les risques pour les cyclistes ou pour les piétons de ne pas être vus par une personne en voiture sont particulièrement grands dans la zone de l’angle mort. Lors de changements de direction, notamment, l’angle mort présente le risque pour d’autres usagers de la route de se retrouver en danger.

Qu’est-ce qu’un angle mort?

L’angle mort désigne la zone autour d’un véhicule à moteur sur laquelle la conductrice ou le conducteur n’a qu’un champ de vision restreint. Souvent, il s’agit des zones latérales du propre véhicule.

L’angle mort est particulièrement prononcé en ce qui concerne les camions: la conductrice ou le conducteur est en position assise très surélevée et la construction du véhicule restreint la visibilité directement devant la cabine et sur les côtés. Les rétroviseurs latéraux ne peuvent pas non plus remédier complètement à ce fait; un angle dans lequel des autres usagers de la route ne peuvent pas être perçus demeure.

Quand l’angle mort est-il dangereux?

Le danger guette surtout les usagers de la route qui nécessitent moins de place sur la route. Les cyclistes, les personnes en e-bikes, mais aussi les piétonnes et les piétons ont une petite silhouette et peuvent donc facilement ne pas être vus.

La vidéo ci-après du TCS montre de manière impressionnante les différentes zones d’angle mort:

Source: tcs.ch

Outre les grands véhicules, ce qui est particulièrement dangereux, c’est lorsqu’un camion ou par exemple un trolleybus veut obliquer. Lors de cette manœuvre complexe, le conducteur ou la conductrice peut facilement ne pas voir le vélo.

Source: tcs.ch

Comment circuler en sécurité?

Les images ci-dessus vous montrent les dangers. Si vous êtes près d’un camion, d’un tracteur à sellette ou d’un bus, pensez au graphique et choisissez un endroit sûr. Souvent, cela se trouve derrière ce véhicule.

Et n’oubliez pas: les voitures automobiles ont aussi un angle mort. Il est plus petit que celui d’un gros véhicule, mais vous devez toujours prendre en considération le fait qu’une conductrice ou un conducteur peut éventuellement ne pas vous voir.

Les plus petits sont souvent vulnérables

Les enfants n’arrivent presque pas à évaluer les distances, les grandeurs et les vitesses. Il est donc essentiel qu’ils apprennent tôt à quoi ils doivent veiller pour ne pas courir le risque de ne pas être vus.

Depuis de nombreuses années, la police cantonale bernoise donne aux enfants l’occasion de tester eux-mêmes ce qu’est l’angle mort: en collaboration avec des partenaires locaux, les écoliers vivent, directement depuis la cabine du camion, l’expérience du vélo qui s’approche depuis derrière et qui «disparaît» soudainement du rétroviseur et, ainsi, du champ de vision du conducteur, ou alors la manière dont un piéton devient «invisible» devant le camion.

Les classes participantes ont toujours été impressionnées. Les écoliers apprennent de manière impressionnante comment ils peuvent grandement contribuer à leur propre sécurité.

Davantage sur ce thème