Cet été, par une chaude journée de juillet, la centrale d’engagement régionale Mittelland-Emmental-Haute-Argovie a été informée d’un accident de travail survenu avec un véhicule agricole. Malheureusement, ces incidents font partie de notre quotidien professionnel. Mais ce qui s’est passé ce jour-là sur les lieux de l’accident nous a impressionnés.

Par cette chaude journée de juillet 2016, de nombreux agriculteurs profitaient du temps sec pour faire les foins. C’est aussi ce que faisait cet agriculteur de l’Emmental: dans un champ en pente, il était en train de charger le foin sur son véhicule de ramassage. Pendant le travail, le véhicule s’est renversé, blessant l’agriculteur.

De la chance dans le malheur

Avec mon collègue, nous avons été appelés sur les lieux. Comme quelqu’un a vu l’accident et appelé immédiatement les secours, nous sommes très vite arrivés sur place, tout comme l’ambulance. Heureusement, les blessures de l’agriculteur n’ont pas mis ses jours en danger, mais il a quand même dû être emmené à l’hôpital. Pendant ce temps, le véhicule ramasseur était toujours renversé sur le côté et une grande partie du foin était encore dans le champ. Vous imaginez bien qu’une exploitation agricole est tributaire de chaque coup de main. Lorsque l’agriculteur ne peut pas travailler, cela a d’énormes répercussions sur l’exploitation.

La belle solidarité des voisins et passants

En quelques instants, les voisins s’étaient rassemblés. Avec quelques passants, ils s‘affairaient à ordonner les endins sur la lisière inférieure du champ moissonné et ont ratissé le champ. Un agriculteur du voisinage a amené un treuil afin de redresser le véhicule accidenté. Il fallait cependant encore un deuxième tracteur avec un treuil pour redresser le véhicule. Comme l’accident s’était produit près de mon lieu de domicile, mon mari a pu venir nous aider avec notre tracteur privé. Il est lui-même policier, mais avait congé ce jour-là. En joignant nos forces, nous avons finalement réussi à récupérer le véhicule accidenté.

Étant donné qu’avec le policier chargé de l’accident de travail nous devions encore attendre le Service technique des accidents et la Section technique, nous avons mis ce temps à profit pour aider à ramasser le foin dans le champ.

Un souvenir qui restera

La solidarité des gens lors de cet accident m’a beaucoup impressionnée. En un rien de temps, plusieurs personnes sont venues offrir leur aide spontanément. Une autre voisine a même gentiment ravitaillé tout ce petit monde avec boissons et sandwiches.

J’ai déjà vécu de nombreux engagements similaires dans ma vie de policière, mais celui-ci restera gravé dans ma mémoire bien longtemps encore.