Chaque cambriolage en est un de trop. Dans sa campagne actuelle, la police cantonale bernoise mise donc sur la prévention: La victime d’un vol par effraction n’est pas seulement lésée financièrement, elle doit aussi vivre avec le mauvais sentiment qu’un inconnu a accédé à sa sphère privée sans autorisation. Mais que faire, lorsque l’on a été victime d’un cambriolage?

Frau dokumentiert die Spuren eines Einbruchdiebstahls mit ihrer Fotokamera

Madame A.F. habite au dernier étage d’un immeuble locatif en ville de Berne. L’hiver dernier, elle a été victime d’un cambriolage. Dans le texte ci-dessous, elle retrace son vécu et partage ses apprentissages pour l’avenir. 

Tout était comme d’habitude: Je suis rentrée chez moi depuis la station de tram, j’ai ouvert la porte de l’immeuble, pris l’ascenseur jusqu’au cinquième étage et mis ma clé dans la serrure de la porte de mon appartement… non: La porte de mon appartement était déjà ouverte et, en y regardant de plus près, il était clair qu’elle n’avait pas été ouverte avec une clé, mais avec des outils bien plus lourds. J’ai été victime d’un cambriolage.

Respirer un bon coup, appeler le 117 – et surtout ne rien toucher

Que faire dans une telle situation? Premièrement, appeler la police, chose que j’ai faite immédiatement. Toutefois, avant d’appeler la police, j’ai commis une grave erreur: toucher un objet. La situation m’a rendue tellement perplexe que, sans réfléchir, j’ai ramassé le cylindre de serrure – par réflexe peut-être – mais une bêtise qui a effacé les éventuelles empreintes digitales de l’objet.

Contrairement à ce que l’on croit, la plupart des cambriolages dans des résidences sont commis la journée et en l’absence des habitants. Les cambrioleurs sont très sensibles à la sécurité dans leur propre intérêt; ils veulent à tout prix éviter une confrontation. C’est pourquoi, les cambriolages doivent être commis rapidement et discrètement. Le butin comporte avant tout de l’argent liquide, des bijoux et des objets similaires.

 La police aide à analyser les événements

Entretemps, les deux policiers étaient arrivés sur les lieux. Ils ont relevé les faits, cherché des empreintes digitales (malheureusement sans avoir de succès, à cause de mon erreur) et rédigé leur rapport. De plus, ils ont convoqué le service de serrurerie qui a installé une serrure provisoire jusqu’à ce que la gérance ait réparé la porte. Personne ne veut vivre avec une porte d’appartement grande ouverte – encore moins après un tel événement.

 Mieux vaut prévenir que guérir

Ce que j’en ai appris: Si je devais déménager dans un autre appartement, je ferai particulièrement attention à la protection contre les cambriolages. Maintenant, je sais mieux à quoi faire attention. De plus, je sais aussi que les cambrioleurs veulent atteindre leur objectif rapidement et discrètement. Le risque d’être victime d’un cambriolage diminue lorsqu’un cambrioleur nécessite trop de temps pour accéder aux locaux ou lorsqu’il doit faire trop de bruit.

Il s’agit donc maintenant d’assimiler ce choc et de limiter les dégâts: Heureusement, mon assurance a pris en charge les frais du service de serrurerie sans faire d’histoire et m’a également remboursé la valeur des objets volés sous déduction de ma franchise. Est-ce que je me fais plus de soucis qu’avant par rapport aux cambriolages? Non, pas vraiment – mais je fais plus attention aux conseils en matière de sécurité de la police. Et si cela devait m’arriver encore une fois, je laisserai sagement le cylindre de serrure par terre.

Pour en savoir plus

Vous souhaitez vous aussi savoir comment réduire le risque d’un cambriolage? Nous donnons de précieux conseils à ce sujet sur www.police.be.ch/cambriolage. De plus, nos conseillers en matière de sécurité répondent volontiers à vos questions gratuitement!